02 janvier 2019

    Avec l'hybride, passez à la voiture du futur !

    Rouler hybride coûte moins cher en carburant, c’est évident. Mais est-ce l’unique raison qui incite de plus en plus d’entreprises, grandes ou petites à reconsidérer leur parc de véhicules ?

    Le débat longtemps resté discret, prend de la vigueur alors que la mobilité s’insère au cœur de nouvelles réflexions…

    Nombreux sont les entrepreneurs, mais aussi les salariés ou les travailleurs indépendants à évoquer le trouble provoqué par les nuisances sonores, la pollution de l’air, le dérèglement climatique. Et par là même à réfléchir à l’après thermique. Source d’économies, preuve de responsabilité, la solution hybride fait bénéficier l’entreprise de multiples atouts, le premier étant la traduction d’une vision moderne de la mobilité : « pour l’entreprise, passer à une flotte de véhicules hybrides, c’est faire un pas vers l’avenir, la technologie et la lucidité » confiait récemment le patron d’une start up spécialisée dans la cosmétique. « Contrairement à ce que l’on imagine encore trop souvent, les voitures à énergies alternatives ne sont pas réservées qu’aux aux écologistes purs et durs. »  

    Une autre façon de se conduire

    Si les possesseurs de véhicules hybrides et électriques comptent un certain nombre de technophiles, ils sont aussi de plus en plus nombreux à être des conducteurs concernés, réfléchis, raisonnables, qui comprennent que rouler différent est non seulement une démarche citoyenne mais aussi une assurance pour l’avenir, sachant que les centres-villes se fermeront de plus en plus aux véhicules thermiques. Rouler hybride ouvre d’autres horizons et installe un nouveau rapport à la conduite, proche de l’éco-conduite : on se sent moins stressé, plus serein, plus prudent, un comportement qui rejaillit sur le montant des primes d’assurance, moins élevées que pour les véhicules thermiques. On use moins les différents organes, plaquettes de frein, pneus, mécanique ; l’entretien est moins onéreux, les frais fixes moins importants. Et surtout, en contribuant à diminuer l’empreinte carbone de son entreprise, on véhicule une autre éthique, une autre image de soi.

    Un moyen de fidélisation

    La satisfaction de se conduire en acteur éco-responsable vient renforcer l’agrément que l’on ressent à rouler hybride. Le véhicule hybride, hier regardé avec une certaine condescendance, est devenu statutaire. A tel point qu’il fait partie aujourd’hui de la palette des outils de fidélisation en entreprise. Non contents de se déplacer en profitant du silence, de la souplesse, de la fluidité, nombreux sont ceux qui témoignent, en plus, de la fierté qu’ils éprouvent de travailler pour une entreprise affichant une véritable éthique environnementale.

    Outil essentiel pour envisager un parc automobile moins émetteur de CO2*, le véhicule hybride apporte sa pierre à la mobilité durable. Vecteur d’image, il marie économies et statut et participe du bien être au travail. Convaincu ? A vous de vous en emparer et d’en faire profiter ceux qui travaillent à vos côtés.

     

    *Outre l’absence de malus, les hybrides à moteur essence profitent d’une exonération totale de la Taxe sur les Véhicules de Société (TVS), si comme la Toyota Prius, leurs émissions de CO2 sont inférieures à 60 g/km. Sans compter une carte grise à tarif réduit, ou même gratuite dans certaines régions. Un beau cadeau fiscal.